L’origine du langage

Retour à la liste des articles

L’origine du langage

  • OISE France
  • Lundi 9 décembre 2019

Bernard Victorri, directeur de recherche au CNRS en informatique linguistique, étudie le langage, son origine et propose des hypothèses sur les raisons qui auraient poussé les êtres humains à le créer si riche et si complexe.

origine du langage

Quelles sont les origines du langage ?

Selon les chercheurs, deux dates dans l’évolution des hominidés marquent de manière significative l’histoire de l’évolution du langage. Il y a un million d’années, une espèce nouvelle apparaît, l’homo erectus, qui connaît un succès évolutif impressionnant. Il s’agit de la première espèce d’hominidés à sortir d’Afrique et se répandre sur toute la surface de l’ancien monde de manière assez rapide. Il colonise les nouveaux environnements, s’adapte de mieux en mieux, son cerveau grossit, ses outils se perfectionnent et il finit par domestiquer le feu. Ce processus d’évolution fait de lui l’homo sapiens archaïque, qui a des capacités cognitives nettement supérieures à celles des premiers homo erectus. Un de ces homo-sapiens archaïques connaît une explosion démographique incroyable et colonise l’ensemble de la planète : il s’agit de notre espèce. Cette espèce se retrouve progressivement toute seule, à mesure de l’extinction des autres espèces d’homo sapiens archaïques.

Les hypothèses des chercheurs

A ces deux grandes étapes de l’homonisation, les chercheurs font l’hypothèse d’une correspondance avec deux étapes de l’évolution du langage. L’hypothèse la plus plausible aujourd’hui affirme qu’avec l’homo erectus est apparu un protolangage, un lexique assez diversifié mais sans syntaxe, largement suffisant dans la vie quotidienne de ces hommes, permettant de catégoriser le monde pour pouvoir s’y repérer, échanger de l’information et s’adapter aux différents milieux. La seconde étape et innovation est celle de la syntaxe, qui aboutit au langage complexe que l’on connaît aujourd’hui.

Si l’on admet ce découpage, les deux questions qui se posent alors sont pourquoi l’homo erectus a-t-il commencé à développer un protolangage et pourquoi se protolangage a-t-il eu besoin de se complexifier avec l’apparition de notre espèce ?

Quelle propriétés rendent le le langage spécifique ?

D’un point de vue linguistique, les propriétés importantes qui rendent le langage spécifique sont : 

  • La récursivité qui est la capacité des langues humaines à emboîter des phrases les unes dans les autres
  • La temporalité qui est la capacité des langues à pouvoir dérouler des événements, les situer dans le temps et en situer d’autres par rapport aux premiers  dans une même phrase
  • Les modalités qui est la capacité des langues à asserter les choses en les prenant plus ou moins en charge au moyen des nuances

Toutes ces modalités donnent au langage une complexité et une finesse que ne peut pas atteindre le protolangage et leur finalité est de raconter des histoires, ce qui constitue une propriété fondamentale du langage.

D’un point de vue anthropologique, toutes les sociétés humaines sont fondées dans leurs règles structurantes les plus importantes sur des histoires : les mythes d’origine qui racontent ce qui s’est passé avant (ancêtres, dieux). Ces mythes sont à l’origine des interdits sur lesquels le groupe social fonctionne. Et être un être humain est avant toute chose appartenir à un groupe social qui a une histoire d’origine transcendante, des règles sociales auxquelles adhérer pour rester humain. Raconter des histoires est fondateur pour les sociétés humaines et si les sociétés fonctionnent, c’est grâce aux règles sociales qui sont des règles culturelles, en s’opposant aux règles innées et génétiques du monde animal. Finalement, le langage est ce qui a remplacé dans nos sociétés ce qui était régulé par la génétique dans les sociétés animales. Et si notre espèce a prospéré c’est parce qu’un de nos ancêtres a eu la bonne idée de raconter une histoire, un jour, en temps de crise.