Améliorez votre prononciation en anglais

Améliorez votre prononciation en anglais

  • OISE France
  • Lundi 9 décembre 2019

Une des étapes la plus compliquée dans l’apprentissage de l’anglais est peut-être la prononciation.

prononciation anglais

Beaucoup de lettres et syllabes se prononcent différemment d’un mot à l’autre, rendant impossible de deviner seul la bonne prononciation. Il y a également les mots qui ont la même racine mais qui se prononcent différemment, tels que “child” et “children”. Qui ne s’est jamais emmêlé les pinceaux, ne sachant plus dans quel cas le “i” se prononce “aïe” ou “i” ?

Nous avons passé en revue quelques erreurs communes de prononciation que font les étrangers. Cela vous évitera peut-être d’avoir un interlocuteur qui vous regarde de travers ou avec un sourire en coin !

Quelles sont les erreurs courantes de prononciation ? 

  • Ne pas prononcer le “H” au début des mots ou le dire quand il ne faut pas

Vous avez faim, très faim. Vous dites donc “I am hungry”. Hors, beaucoup de français prononcent “hungry” sans dire le “h”. Les anglophones penseront tout naturellement que vous êtes furieux car ils entendront “I am angry”.

L’erreur inverse est également possible !

Après être rassasié et avoir terminé votre assiette de haricots, ne dites pas “I hate beans” (je déteste les haricots) mais bien “I ate beans” (j’ai mangé des haricots). Autrement, votre interlocuteur risque de se demander pourquoi vous avez fini un plat que vous détestez.

  • Les sons à allonger

Bien qu’ils s’orthographient de manière distincte, nous avons tendance à prononcer beaucoup de mots de la même façon tandis qu’il faut allonger certains sons.

Le son “i” par exemple est un son qu’on retrouve beaucoup dans la langue anglaise, mais qui change radicalement le sens d’un mot s’il est long ou court.

Si vous voulez (encore) manger des haricots, ne dites pas “I would like to eat beans” sans allonger le “i” de “beans”. Autrement, on comprendra que vous souhaitez manger des...poubelles ("bins").

Certaines confusions peuvent être très gênantes tant elles changent la signification de la phrase. Nous vous épargnerons la traduction, mais sachez que dans “bitch” et “shit” le son “i” est court et qu’il est long dans “beach” et “sheet”.

  • Le son "Th"

Probablement un des sons les plus difficiles à dire pour un francophone. Entraînez-vous à bien placer votre langue, vous finirez par y arriver : 

prononciation
  • Il faut se faire une raison : il n’y a pas de règle dans la prononciation en anglais

En anglais, beaucoup de lettres ne sont pas dites par les anglophones. Elles s’effacent complètement à l’oral. Cependant, parfois, il faut bien toutes les dire pour ne pas changer le sens du mot. C’est le cas de “idea” par exemple.

Ainsi la plupart des francophones, pour dire “idea”, prononcent le “ea” “i”. Seulement, dans ce cas, le mot “idea”, devient “ID” à l’oreille des anglophones...Le “a” à la fin de “idea” se prononce. Certes, il est léger, mais bien présent !

Aussi, on peut être tenté de prononcer le mot “weird” (“bizarre, étrange”) tel qu’il s’écrit, c’est-à-dire : “wérde”. Mais non, il se prononce “wird”.

  • Worcestershire

Récemment, les Anglais ont été sondés par internet : il en ressort que le mot “Worcestershire”(une région d’Angleterre) a été désigné comme étant le mot que les étrangers ont le plus de mal à prononcer, notamment à cause du “-cest”.

La prononciation en anglais est un défi pour tous les étrangers. C’est pourquoi OISE inclut dans ses séjours linguistiques anglais des cours dédiés à la prononciation. C’est un moyen efficace pour progresser durablement et sûrement à l’oral.