Dans les coulisses - Duncan Jamieson

Retour à la liste des articles

Dans les coulisses - Duncan Jamieson

  • OISE France
  • Lundi 9 décembre 2019

Duncan Jamieson est le directeur académique des séjours OISE pour les jeunes élèves, âgés de 7 à 17 ans. Il a répondu à quelques questions au sujet de son rôle et de l'expérience que OISE offre aux étudiants.

interview directeur OISE

Interview du directeur académique des séjours linguistiques OISE

  • Pourriez-vous nous parler de votre parcours professionnel ?

J'ai d'abord étudié la physique, puis j’ai ensuite travaillé brièvement dans l'industrie pétrolière à Aberdeen. J'ai vite réalisé que ce n'était pas pour moi et j'ai alors pensé à ce que je voulais vraiment faire. J’aime voyager et j'ai toujours aimé l'anglais, l’enseignement de l’anglais semblait donc un excellent moyen de combiner les deux.

J'ai passé le CELTA (Certificate in English Language Teaching for Adults) à Edimbourg quand j'avais environ 23 ans. J'ai alors découvert ce que pouvait être une salle de classe d’une manière inédite pour moi. J'ai réalisé que l’enseignement pouvait ne pas être scolaire et rigide. J’ai tout d'abord travaillé en Turquie et en Grèce. Puis j’ai intégré le British Council et je suis parti en Egypte. C'était génial d'être dans une grande organisation bien structurée. Ils m'ont beaucoup aidé et soutenu dans le développement de ma carrière. C’est grâce à eux que je suis devenu un bon professeur.

J’ai ensuite travaillé pour International House à Budapest. Durant cette période, j'ai aussi travaillé avec l'armée hongroise en tant que tuteur au moment de leur ralliement à l'OTAN. Puis je suis allé au Portugal et à Milan où j'ai travaillé pendant de nombreuses années. Là encore, j’ai eu la chance d’être bien entouré : un directeur visionnaire, des collègues formidables et une vraie démarche de qualité. Je pense que si vous avez tout cela autour de vous, cela enrichit vos propres compétences. Je suis devenu enseignant CELTA et DELTA (Diploma in English Language Teaching to Adults) en Italie puis je me suis spécialisé dans l'enseignement aux jeunes apprenants.

  • Qu’est-ce qui distingue la méthode OISE d'autres formations à l'étranger ?

Je pense que beaucoup d'autres écoles ont une politique de “remplissage”. Ils acceptent un maximum d’élèves dans les classes. Bien souvent aussi, les enseignants doivent concevoir leurs propres supports de cours. En raison de l’essence des stages d'été - les postes sont par nature temporaires - et de la présence d’enseignants souvent inexpérimentés, pas toujours prêts à prendre en charge d’une classe, les professeurs pataugent un peu et, évidemment, les cours ne sont pas à la hauteur.

Notre différence est précisément là : de petites classes, des professeurs qui peuvent donc être plus attentifs à leurs élèves et des supports de cours qui indiquent aux étudiants les objectifs de chaque leçon. Ces procédures signifient que même les enseignants avec moins d'expérience peuvent assurer des cours de qualité et offrir à leurs élèves un éventail plus large de sujets, des points de langue plus approfondis et des points de grammaire plus complets, dans un cours bien pensé.

Mais cela ne veut pas dire que nous ne permettons pas aux enseignants de personnaliser leurs leçons. Au contraire ! Nous les encourageons à nous mettre au défi, à nous proposer des activités nouvelles. Je suis heureux lorsqu’ils améliorent ce que nous leur avions suggéré. C’est l'un des points forts trop souvent négligé du métier d’enseignant, justement : être créatif. Nous les encourageons donc à innover en leur offrant un cadre qui garantit que nos élèves recevront un cours de grande valeur.

  • Quel est le plus apporté par OISE en pratique ?

Nous ne nous contentons pas de “nourrir” nos élèves de points de grammaire ou de vocabulaire. Notre travail va au-delà de l'acquisition de connaissances. Nous leur permettons d'atteindre et de développer leur potentiel. Nous agissons comme un soutien dans leur apprentissage : en partageant avec eux notre expérience de la langue et en les guidant, nous les encourageons à faire leurs propres choix, à donner à leurs compétences une dimension vraiment personnelle. Le but est de faire prendre conscience à l'élève de ce qu’il veut accomplir, qu’il sache quelles sont les étapes qui lui permettront d’atteindre son objectif, et combien de volonté et d’efforts sont nécessaires pour atteindre son but. Dans les écoles OISE pour juniors, nous nous pensons comme des tuteurs presque au sens propre : nous aidons les individus à développer. Nous voulons concentrer nos efforts sur l'élève lui-même et non sur la matière qu'il étudie.

  • Quel est le profil classique d'un jeune apprenant OISE ?

Nos étudiants sont majoritairement européens, même s’ils viennent de partout dans le monde. Nous voulons faire en sorte de les aider à développer leurs compétences et à grandir. Comme souvent à leur âge, les ados veulent faire le meilleur usage de leur temps et veulent pouvoir utiliser ce qu’ils apprennent lors de leur séjour linguistique dans la vie quotidienne. Puisqu'ils constatent que ce que nous faisons en classe leur est utile, ils travaillent dur et fournissent un gros effort.

  • Comment se préparer à un séjour linguistique à l'étranger avec OISE ?

Il faut savoir que c’est intensif, que c'est beaucoup de travail et que c’est un séjour exigeant. Tous les élèves sont dans le même cas : ils ne maîtrisent pas forcément parfaitement l’anglais, certains ne sont jamais partis seul à l’étranger et certains peuvent même être anxieux. Mais après quelques jours, beaucoup se sont fait de nouveaux amis et ont tissé des liens durables avec leurs camarades. Je sais que beaucoup de nos élèves restent en contact via Facebook par exemple. Ça n’est pas simplement un séjour de deux semaines au Royaume-Uni qu’ils effectuent, c’est une expérience qui va rester avec eux pour toujours. Je suis prêt à parier qu’ils se souviendront longtemps de leur stage à OISE Dawlish ou OISE Newbury !